Région Nouvelle-Aquitaine : Aide au développement des structures de l’ESS

L’enjeu de la politique régionale est de permettre le développement des entreprises de l’ESS en prenant en compte leur cycle de vie et leur capacité d’innovation.

La Région souhaite également privilégier les projets d’investissements valorisant les pratiques collectives et écoresponsables des politiques d’achats dans l’ESS.

Les principes de l’économie sociale et solidaire

Le concept d’économie sociale et solidaire (ESS) désigne un ensemble d’entreprises organisées sous forme de coopératives, mutuelles, associations, ou fondations, dont le fonctionnement interne et les activités sont fondés sur un principe de solidarité et d’utilité sociale.

Ces entreprises adoptent des modes de gestion démocratiques et participatifs. Elles encadrent strictement l’utilisation des bénéfices qu’elles réalisent : le profit individuel est proscrit et les résultats sont réinvestis. Leurs ressources financières sont généralement en partie publiques.

Cette aide soutient le développement des entreprises de l’ESS en tenant compte de leur cycle de vie et de leur capacité d’innovation. Elle favorise les projets intégrant les pratiques collectives et écoresponsables.

En savoir plus sur cette aide.

Les Chanvres de l’Atlantique dans Presse Lib

Retrouvez un bel article sur Les Chanvres de l’Atlantique, entreprise hébergée de Domolandes et spécialiste du chanvre sous toutes ses formes.

Extrait de l’article :

Basés à la technopole Domolandes, les Chanvres de l’Atlantique s’imposent dans de nombreux domaines, tels que l’alimentaire, le textile, la construction, la cosmétique ou encore le bien être…

Au moment de passer son bac, Vincent Lartizien a finalement cédé à l’appel de l’Océan : passionné de glisse, il part à Hawaï dans les années 1980 et devient surfeur professionnel. Là germe une belle aventure.

« J’y ai passé 20 ans en développant mes connaissances en médecine alternative. C’est là-bas que j’ai découvert le chanvre, une plante miracle qui répond aux quatre besoins fondamentaux de l’Homme. À savoir se nourrir, se loger, s’habiller et se soigner », retrace-t-il.

Dans le chanvre, tout est bon pour Vincent Lartizien : ses graines sont sources de vitamines et très nutritives (une alternative extraordinaire au régime carné) et sa fibre peut être transformée en textile (avec des propriétés antibactérienne, antifongique, ignifuge et thermorégulatrice) ou pour le bâtiment en remplaçant le béton. Cerise sur le gâteau, cette plante consomme peu d’eau, fixe le carbone, dépollue les sols et les structure…

De retour en France, Vincent Lartizien décide d’explorer ses principales qualités mécaniques et nutritives sur son lieu même de production, au sud des Landes. Il crée en 2015 « « Les Chanvres de l’Atlantique pour cultiver cette plante en France de manière raisonnée.

La marque Nunti-Sunya a rapidement vu le jour pour commercialiser la production sous différentes formes : de l’huile, des graines, des compléments alimentaires, de la farine… « Le chanvre possède un potentiel énorme, ses possibilités d’utilisation sont illimitées. En six ans, nous sommes passés d’une plantation de 1 à 300 hectares en Aquitaine et à travers toute la France », assure le fondateur de Nunti-Sunya.

….

L’article complet est à consulter ici :

Basés à la technopole Domolandes, les Chanvres de l’Atlantique s’imposent dans de nombreux domaines, tels que l’alimentaire, le textile, la construction, la cosmétique ou encore le bien être…

Grand Prix de l’Innovation 2021 : fin de l’appel à projets !

Vendredi dernier s’est clos l’Appel à projets de la dixième édition du Grand Prix de l’Innovation construction Durable et Cadre de vie organisé par Domolandes.

55 candidats ont répondu à l’appel cette année encore. Nous avons reçu une centaine de manifestations d’intérêt.

Cette performance est un révélateur du dynamisme entrepreneurial et de l’innovation en France.

Le secteur du Bâtiment souhaite bouger les lignes et se réinventer.

Le Technopole Domolandes et l’équipe d’organisation tiennent à remercier tous les partenaires qui soutiennent le concours et tous les candidats ayant présentés un projet.

Après une phase d’instruction et d’analyse, un premier comité sélectionnera les 20 Start-up qui seront auditionné le 8 juin à Bordeaux dans les locaux de la FFB Nouvelle-Aquitaine.

Ce jury retiendra les 10 finalistes qui se présenteront le 6 juillet devant le Grand Jury à Paris dans le cadre du Moniteur Innovation Day.

 

Grand Prix de l’Innovation construction Durable et Cadre de vie contribue à encourager les créateurs et à accompagner les jeunes entreprises dans leurs développements.

Ouvert à toutes les start-up et à tous les porteurs de projet innovant, il identifie et récompense depuis neuf ans les acteurs qui ont choisi de bousculer les conventions et de changer la manière de construire et d’envisager l’habitat de demain.

Doté de 60 000€ de prix, le Grand Prix de l’Innovation est ouvert à tous les porteurs de projets résidents en France ou à toutes les start-up de moins de 5 ans et développant une innovation en lien avec les filières Construction Durable, Aménagement, Paysage, Agencement, Habitat et Cadre de vie.

Cette édition est réalisée en partenariat avec BOUYGUES CONSTRUCTION, Groupe ETCHART, Groupe DUVAL, EDF, GCC, DEMATHIEU BARD, CIFE Groupe ETPO, PLAN BATIMENT DURABLE, CLAIRSIENNE, BET AMBIENTE, FEDEREC, CINOV, CRÉDIT AGRICOLE, DOMOFRANCE, LE MONITEUR, DEPARTEMENT DES LANDES, MACS et est soutenue par l’ensemble des Membres de son Grand Jury.

Materrup vient d’être sélectionnées pour intégrer le programme #FTGreen20 ! 🏆

Les lauréats du #FTGreen20 sont dévoilés !

♻️ Ce nouveau programme national #FrenchTech #Green20 soutenu par Ministère de l’Environnement a pour objectif de faire émerger les nouveaux champions technologiques de la transition écologique  en détectant puis accompagnant des startups #greentech qui ont la capacité de devenir les futurs leaders français puis internationaux dans ce secteur.

French Tech Green 20 a retenu 20 startups françaises prometteuses travaillant sur des marchés ou des activités favorables à la transition écologique. 🌱

Les startups lauréates ont été sélectionnées en fonction des critères d’éligibilité et de sélection définis dans l’appel à projets, avec un classement réalisé par les membres du jury.

Les 20 pépites ont été sélectionnées en raison de l’impact environnemental de leurs solutions et de leur capacité à les déployer à grande échelle.

Et parmi les 20 pépites au niveau national, nous avons le plaisir de retrouver MATERR’UP, une startup industrielle, accompagnée par le Technopôle Domolandes à Saint Geours de Maremne. Elle développe des bétons bas-carbone, via un liant d’argile breveté.

Materr’up : La #startup landaise a développé des bétons bas-carbone, via un liant d’argile breveté qui est au cœur de sa technologie baptisée Crosslinked Clay Cement réduisant jusqu’à 80 % des émissions de #CO2.

Materr’up et ses bétons innovants

Bétons innovants

La startup industrielle, basée à Domolandes, a développé des bétons bas-carbone, via un liant d’argile breveté qui est au cœur de sa technologie baptisée Crosslinked Clay Cement. Ce tour de force technique « permet de réduire de 50 % à 80 % les émissions de CO2 et confère aux bétons des propriétés hygrothermiques élevées », précise la société.
Cette alternative est certifiée, esthétique et issue de ressources locales : les bétons terre sont ainsi formulés à partir d’argile de carrière et de terre d’excavation de chantier. A lui seul, le secteur du bâtiment pèse 34 % des émissions de CO2 en France alors que le BTP génère 70 % des déchets émis. Des totaux énormes qu’il faut absolument réduire. Materr’up entend apporter une partie de la solution.

Domolandes est très fier de Materr’up et de son équipe !! 🏆